Forum de l'association Péliade

Le lieu de discussion des terrariophiles bretons
 
PortailPortail  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 l'oeuf chez le serpent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ramsès
Adhérent
avatar

Messages : 1315
Date d'inscription : 05/03/2008
Age : 43

MessageSujet: l'oeuf chez le serpent   Ven 22 Aoû - 14:17

url=http://www.servimg.com/image_preview.php?i=1023&u=10021058][/url]

La coquille d' un oeuf de serpent est fait à partir d'une structure fibreuse. Les couches alternatives sont disposées de telle sorte qu'elles se coupent à angle droit. Ces fibres, particulièrement celles des couches extérieures, sont imprégnées de sels calcaires à un degré qui varie selon les espèces.
La coquille d'un oeuf de serpent est d'une consistance rappelant celle du parchemin ou du cuir et elle se déforme par contact avec les autres oeufs.

Au dessous de l'enveloppe calcifiée de l'oeuf, il y a une ou plusieurs membranes tapissant la coquille.

Le vitellus (jaune d'oeuf) est le principale source de nourriture pour l'embryon. Il est contenu dans un sac à parois minces, appelé sac vitellin (sac du jaune), qui est relié par une tige étroite à l'appareil digestif de l'embryon, où il pénètre au niveau de l'ombilic.

Le vitellus est composé d'une combinaison de graisses et de protéines. Ces substances se présentent sous forme de gouttelettes sphériques.
Outre des protéines et des graisses, le vitellus contient du calcium, du phosphore et autres minéraux utilisés dans la dernière partie de la vie embryonnaire pour l'ossification du squelette.

La totalité du vitellus est utilisée au cours de la vie de l'embryonnaire. Le sac vitellin et ce qui reste de vitellus est abandonné à la naissance. Le sac vitellin se déchire près d'un point ou sa tige pénètre l'ombilic.
Toutefois, chez quelques espèces de serpents, le sac vitellin, contenant parfois des restes notables de vitellus, se rétracte à l'intérieur du corps du serpenteau, à travers l'ombilic.

Outre le sac vitellin, trois membranes extra-embryonnaires, le Chorion, l'amnios et l'allantoïde, se forment très tôt au cours du développement et jouent un rôle extrêmement important dans la vie prénatale.

le chorion est formé d'ectoderme recouvert du mésoderme. Il s'étend juste au-dessus de la coquille et des ses membranes. Il est en contact à la fois avec le sac vitellin et l'allantoïde.

L'amnios est placé plus profondément dans l'oeuf. C'est une membrane formée d'une mince couche d'ectoderme recouverte de mésoderme, qui entoure une poche, appelée cavité amniotique remplie d'un liquide 'liquide amniotique) dans lequel baigne l'embryon et reconstitue ainsi le milieu aquatique larvaire des ancêtres amphibiens. Des fibres musculaires se développent dans la couche mésodermique et, en basculant légèrement l'embryon, elles permettent au liquide amniotique de circuler.
Cette membrane joue un rôle de protection mécanique, et le liquide protège l'embryon des chocs et maintien humidité.

L'allantoïde est un autre sac composé d'endoderme recouvert de mésoderme. Il se forme à partir de l'extrémité postérieure du canal alimentaire, derrière la région où la tige du sac vitellin est attaché. Sa propre tige et celle du sac vitellin peuvent fusionner à l'endroit où elles émergent de l'ombilic, pour former le cordon ombilical.

Le sac allantoïdien s'agrandit bientôt et rempli une bonne partie de l'espace compris entre le chorion et l'amnios. Ses couches externes fusionnent avec le chorion et les parties jointes de ces deux membranes sont connues sous le nom de chorion-allantoïde.

L'allantoïde a deux fonction principales. sa cavité agit comme un réservoir pour certains déchets de l'embryon, spécialement pour l'acide urique peu soluble.
La membrane chorio-allantoïdienne joue aussi le rôle d'une sorte de poumon embryonnaire, car elle est riche en vaisseaux sanguins et peut absorber de l'oxygène et rejeter du gaz carbonique à travers les parois poreuses de la coquille contre laquelle elle est appliquée.

L'amnios, le chorion et le chorio-allantoïde sont abandonnés dans la coquille quand le jeune serpent émerge de l'oeuf et rompt son cordon ombilical.

L'oeuf des vertébrés amniotes, avec sa coquille parcheminée, se suffit à lui-même et ne demande au milieu extérieur que l'air et l'humidité.


Source:
Les reptiles d'Angus Bellairs. Edt Edito-Service S.A
Les serpents Oeuvre collective sous la direction de Roland Bauchot. Edt Bordas


auteur: askook

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
l'oeuf chez le serpent
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Parthénogénèse chez un serpent
» Retention d'oeufs
» je fais quoi??? problème d'expulsion d'oeuf
» à quel âge le premier oeuf chez la chantecler
» Un oeuf chez les cailles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de l'association Péliade :: Espace privé :: Espace pédagogique :: information sur les reptiles-
Sauter vers: