Forum de l'association Péliade

Le lieu de discussion des terrariophiles bretons
 
PortailPortail  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 squelette des serpents

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ramsès
Adhérent
avatar

Messages : 1315
Date d'inscription : 05/03/2008
Age : 42

MessageSujet: squelette des serpents   Ven 22 Aoû - 16:13

L'absence de membres restreint le squelette des serpents au crâne, à la colonne vertébrale et aux côtes.
Il n'y a jamais de sternum, et les ceintures se limitent chez les serpents primitifs (Typhlopidae, Leptotyphlopidae, Aniliidae, Loxocemidae, Boidae, Tropidophiidae) à des vestiges de bassin et parfois de fémurs.


SQUELETTE DE PYHTON
On remarque le grand nombre de vertèbres (de l'ordre de 400) et les côtes (près de 300)
ainsi que l'absence de ceinture pectorale


Vertèbres et côtes
Toutes les vertèbres situées en avant de la queue, à l'exception de l'atlas et souvent aussi de l'axis, portent de longues côtes mobiles. Les vertèbres caudales dépourvues de côtes, possèdent souvent des hémapophyses* convergentes au-dessous du centrum. Il est donc possible de reconnaître que deux régions distinctes dans la colonne vertébrales, la région précaudale et la région caudale.
Il existe toutefois quelques petites différenciations locales: chez beaucoup de colubridés, seules les vertèbres précaudales antérieures portent des hypapophyses* bien développées.


Dessin tiré de Microsoft Corp Copyright 1994


Chez les ophidiens, quelques unes des dernières côtes, juste avant la queue, dans la zone sacrée des reptiles pourvus de membres, sont plus courtes que les autres et se divisent en une branche dorsale et une branche ventrale qui entourent les coeurs lymphatiques.
Les vertèbres portant de telles côtes sont parfois considérées comme constituant la région "cloacale" de la colonne vertébrale.

Chaque vertèbre présente de nombreuses particularités intéressante. Elles sont jointes par des articulations du type "à rotule", la partie postérieure, convexe, du centrum d'une vertèbre jouant dans la partie antérieure, concave, du centrum entre les zygapophyses*, il en existe une paire supplémentaire, si bien que chaque vertèbre dispose de cinq articulations avec la suivante, au milieu et au-dessous. Ces articulations supplémentaires sont formées par deux apophyses, appelées zygosphènes*, qui avancent sur l'avant de l'arc neural de chaque vertèbre et s'engagent dans deux cavités correspondantes situées en arrière de l'arc neural de la vertèbres précédentes. Ces articulations zygosphènales empêchent effectivement toute rotation de la colonne vertébrale sure son axe longitudinal.
L'angle que peut former, chez un serpent, une vertèbre avec chacune de ses deux voisines est d'environ 25° de chaque coté et 25 à 31° sur le plan vertical, avec quelque 13° de flexion ventrale et 12 à 18° de flexion dorsales possible.


Vertèbres dorsales antérieure de Boa constrictor.
A.Vue par-derrière
B.Vue par-devant, montrant la surface articulaire concave du centrum


Abréviations:
conc: surface concave de la partie frontale du centrum,
s'articulant avec le condyle
En: Epine neurale (neurapophyse)
Sar: Surface articulaire de la tête de la côte


Les vertèbres montrent d'intéressantes adaptations à des modes de vie particuliers. Chez les serpents marins et les espèces d'eau douce les plus spécialisées, les épines neurales et les processus ventraux des vertèbres caudales sont allongées, donnant à la queue sa forme de rame aplatie. Chez ces espèces et aussi chez les espèces terrestres rapides et élancées qui progressent par ondulations de grande amplitude, les prézygopophyses sont allongées et proéminentes, donnant ainsi un meilleur point d'appui aux muscles qui s'y attachent. En même temps, les condyles vertébraux - la partie renflée du centrum qui s'articule avec la dépression correspondante de la vertèbre voisine - sont petits, permettant de libres mouvements de rotation.
Chez les lourds serpents terrestres à corps épais, comme les pythons et les grosses vipères (Bitis) et crotales, qui imposent de grands efforts à leur colonne vertébrales quand ils étouffent ou frappent leurs proies, les condyles sont larges et massifs et la structure des os est très dense.
Chez les espèces fouisseuses, la colonne vertébrales dans son ensemble tend à être plus faible, et chez les Typhlopidae les articulations zygosphénales sont toujours rudimentaires.

Chez certains crotales (genres Crotalus et Sistrurus), les dernières vertèbres caudales, soudées en un corps terminal, servent de support squelettique à la sonnette.

Les côtes, généralement robustes et fortement ossifiées, s'articulent sur les vertèbres par une double facette articulaire. Les serpents n'ont pas de sternum: toutes les côtes sont donc libres, ce qui permet notamment l'ingestion des proies volumineuses.


*Hémapophyse. Apohyse (ex croissance osseuse plus ou moins longue) située sur la face inférieure des vertèbres caudales, au-dessous du centrum.

*Hypapophyse. Apophyse (ex-croissance osseuse plus ou moins longue) située sur la face ventrale du centrum des vertèbres.

*Zygapophyses. Saillies (apophyses) paires situées sur la face antérieure (prézygapophyses) ou postérieure (postzygapophyses) des vertèbres et s'articulant entre elles

*Zygosphènes. Apophyses vertébrales situées en avant de l'arc neural et s'articulant avec la zone située en arrière de l'arc neural de la vertèbre précédente.

Références Bibliographiques
Bauchot. R (sous la direction) (1994) - Les serpents. Edt Bordas
Parker. W & Bellairs. A (1969) - Les Amphibiens et les Reptiles. Edt Rencontre



Squelettre un crotale (Crotalus sp.)


Photo pour illustration. Source: google


auteur de l'article: askook

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
squelette des serpents
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les serpents les plus dangereux du monde
» Serpents marins.
» Photos-Serpents.Com (Rafi Toumayan)
» Le squelette
» Vous donnez des rats vivants à vos serpents ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de l'association Péliade :: Espace privé :: Espace pédagogique :: information sur les reptiles-
Sauter vers: